L’anamnèse et le diagnostic d’un traumatisme psychique

dimanche 12 juin 2016
par  Philippe LHUILLIER

Lors du premier entretien psychologique, j’évalue le patient qui présente une suspicion d’un ESPT, avec l’échelle PCLS (Post-traumatic stress disorder CheckList Scale). La PCLS est une liste d’auto-évaluation des symptômes de l’ESPT de 17 items basée étroitement sur les critères diagnostiques du DSM-IV. J’oriente les patients présentant un score PCLS supérieur à 34, en psychothérapie (hypnothérapie et/ou TCC, EMDR). J’informe les patients présentant un score non significatif (< 34), sur les troubles psychiques post-traumatiques pouvant apparaitre ultérieurement, sur leur traitement et les modalités de prise en charge. Je les revois régulièrement en entretiens et je les réévalue avec l’échelle PCLS.

La PCLS est l’une des mesures d’auto-évaluation de l’ESPT les plus couramment utilisées. Le questionnaire de l’échelle PCLS est simple et facile à remplir. La PCL montre une bonne stabilité dans le temps, une cohérence interne, une fiabilité test-retest et une validité convergente ce qui la rend très utile pour le dépistage d’un état de stress post-traumatique dans la clinique et la recherche.

La PCLS a été créée en 1993 par Weathers F.W. et al., selon les critères diagnostiques du DSM IV. Cet auto-questionnaire a été traduit en français et validé en 2003 par Yao S.N, Cottraux J. et al., puis par le service de santé des armées en 2011. L’échelle est composée de 17 items évaluant l’intensité des 17 symptômes d’ESPT présentés dans le DSM-IV. Chaque question est à coter entre 1 et 5 suivant l’intensité et la fréquence des symptômes au cours du mois précédent. Les 17 items peuvent être regroupés en 3 échelles correspondant aux 3 syndromes principaux de I’ESPT : l’intrusion (items 1 à 5) ; l’évitement (items 6 à 12) et l’hyperstimulation (items 13 à 17). Avec le score seuil de 44 pour le diagnostic ESPT, la sensibilité est de 97% et la spécificité de 87%. Avec un seuil à 34 l’échelle PCLS permet avec une sensibilité de 78% et une spéci¬ficité de 94% de repérer les patients relevant d’une prise en charge psychiatrique ou psychothérapeutique au-delà de la présence ou non d’un ESPT.

L’échelle de l’état de stress post-traumatique (PCLS)

Le questionnaire de l’’échelle PCLS est simple et facile à remplir. Elle est très utile pour le dépistage d’un état de stress post-traumatique dans la clinique et la recherche.

La PCLS a été créée en 1993 par Weathers F.W. et al., selon les critères diagnosti- ques du DSM IV. Cet auto-questionnaire traduit en français, a été validé en 2003pour le dépistage et le suivi de l’ESPT par Cottraux J. et al., puis par le service de santé des armées en 2011.

Lire la suite...