Neurophysiologie du traumatisme psychique

mercredi 15 juin 2016
par  Philippe LHUILLIER

La notion de « stress » est associée au terme « état de stress post-traumatique ». On peut définir le stress comme l’ensemble des stimuli que nous recevons en perma-nence. Ces stimuli peuvent être agréables (plaisir) ou désagréables (contrainte). Tant que notre organisme a la capacité de s’adapter, nous ne ressentons pas les effets nocifs du stress. Le stress devient nocif lorsque la capacité d’adaptation de l’individu est dépassée.

Souvent le terme « stress » veut dire « angoisse ». Pour la conception neurophysio-logique, le traumatisme est un évènement qui provoque un stress. Pour Selye, le mot « stress » désigne la réaction de l’organisme, et non pas l’agent extérieur provoquant cette réaction. À cet agent extérieur, il réserve le nom de « stresseur ». Pour le syndrome général d’adaptation, il s’agit de mettre en évidence la réaction d’adaptation de tout organisme subissant une agression et Selye en donne la définition suivante : « réaction neurobiologique, physiologique et psychologique d’alarme, de mobilisation et de défense, de l’individu à une agression, une menace ou une situation inopinée ».

Lire la suite...