Approche psychanalytique du traumatisme

mercredi 15 juin 2016
par  Philippe LHUILLIER

Freud propose dans son modèle psychophysiologique, le « pare-excitation », un schéma conçu comme une membrane protectrice (figure 1) qui sert à maintenir l’homéostasie en gérant les excitations du monde extérieur, qui trop fortes, déclencherait la névrose traumatique.

Lors d’un stress, une action extérieure presse sur la membrane qui est partiellement écrasée, mais rien ne pénètre à l’intérieur (figure 2). De l’angoisse apparait, mais lorsque la pression diminue, l’appareil psychique reprend sa forme initiale et fonctionne comme avant.

Lire la suite...